caret-down caret-up caret-left caret-right
Sophie, propriétaire accueillante.

En juin 2018 mon mari et moi avons accueilli un réfugié, suite à une annonce paroissiale pour le Collectif des Femmes. D’emblée nous étions en confiance car secondés par l’ASBL Tremplin pour la Vie. « Notre » réfugié allait être occupé par ses cours de français, primordiaux. La communication fut facilitée par un traducteur.

La cohabitation se passe plutôt bien. Notre locataire nous est reconnaissant de l’accueil et nous lui faisons entière confiance quand nous partons nous-mêmes en vacances. Pour nous le principal est qu’il trouve du travail et l’apprentissage du français, pas toujours évident et laborieux…

Nous sommes heureux de cet accueil et souhaitons que l’avenir en Belgique lui soit favorable…

Sophie, propriétaire accueillante.

En juin 2018 mon mari et moi avons accueilli un réfugié, suite à une annonce paroissiale pour le Collectif des Femmes. D’emblée nous étions en confiance car secondés par l’ASBL Tremplin pour la Vie. « Notre » réfugié allait être occupé par ses cours de français, primordiaux. La communication fut facilitée par un traducteur.

La cohabitation se passe plutôt bien. Notre locataire nous est reconnaissant de l’accueil et nous lui faisons entière confiance quand nous partons nous-mêmes en vacances. Pour nous le principal est qu’il trouve du travail et l’apprentissage du français, pas toujours évident et laborieux…

Nous sommes heureux de cet accueil et souhaitons que l’avenir en Belgique lui soit favorable…

Sophie, propriétaire accueillante.

En juin 2018 mon mari et moi avons accueilli un réfugié, suite à une annonce paroissiale pour le Collectif des Femmes. D’emblée nous étions en confiance car secondés par l’ASBL Tremplin pour la Vie. « Notre » réfugié allait être occupé par ses cours de français, primordiaux. La communication fut facilitée par un traducteur.

La cohabitation se passe plutôt bien. Notre locataire nous est reconnaissant de l’accueil et nous lui faisons entière confiance quand nous partons nous-mêmes en vacances. Pour nous le principal est qu’il trouve du travail et l’apprentissage du français, pas toujours évident et laborieux…

Nous sommes heureux de cet accueil et souhaitons que l’avenir en Belgique lui soit favorable…

Sophie, propriétaire accueillante.

En juin 2018 mon mari et moi avons accueilli un réfugié, suite à une annonce paroissiale pour le Collectif des Femmes. D’emblée nous étions en confiance car secondés par l’ASBL Tremplin pour la Vie. « Notre » réfugié allait être occupé par ses cours de français, primordiaux. La communication fut facilitée par un traducteur.

La cohabitation se passe plutôt bien. Notre locataire nous est reconnaissant de l’accueil et nous lui faisons entière confiance quand nous partons nous-mêmes en vacances. Pour nous le principal est qu’il trouve du travail et l’apprentissage du français, pas toujours évident et laborieux…

Nous sommes heureux de cet accueil et souhaitons que l’avenir en Belgique lui soit favorable…