kurdes-conférence

Solidarité avec le peuple Kurde

Conférence 

Intervenant-e-s

  • Mme Sixtine Van Outryve d’Ydewalle, Chercheuse en théorie politique UCLouvain
  • M. Farhan Tame, Journaliste Kurde
  • M. Jans Albatross, Responsable du Collectif Rojava à Liège
  • 2 témoignages Kurdes

Présentation 

Plus d’un siècle de lutte du peuple kurde pour la création d’un pays démocratique, toujours infructueuse et toujours trahie.
Au cours de la Première Guerre mondiale 14-18 et de la disparition de l’Empire ottoman, les Alliés promirent aux Kurdes d’avoir leur propre pays. Mais ils se retrouvent éparpillés dans 4 pays : Syrie, Irak, Turquie, Iran.

En 1991, lors de la guerre du Golfe, les provinces kurdes d’Irak ont obtenu leur autonomie qu’elles conservent encore jusqu’à présent. Du côté turc règne la répression. En Syrie, depuis 2011, les Kurdes participent au soulèvement contre Al-Asad. Et ensuite, plus tard, ils s´engagent dans la lutte contre Daesch avec l’aide des États-Unis. La présence des femmes parmi les combattants kurdes  est importante. Prés  de 40 % des troupes des YPG sont composées de femmes. Certaines unités de combat sont exclusivement féminines; d’autres totalement masculines, et d’autres mixtes. Les Unités de protection du peuple, YPG, forment la branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD) kurde syrien.
Les femmes miliciennes, des YPJ, qui jouent un rôle de premier plan dans l’armé kurde, ne font pas que guerroyer: elles mènent une révolution qui ne doit être passée sous silence. En fait, en amont,  le Kurdistan syrien est secoué par une révolution qui trouve ses racines dans le féminisme, la démocratie directe et le pluralisme radical. Tous les secteurs sociaux sont concernés par ce changement, du système de gouvernance au système éducatif en passant par les forces armées. Les femmes kurdes, à la tête de ce processus révolutionnaire, bouleversent la société tout en combattant dans l’armée.

Le mercredi 16 octobre, le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie a permis à l’armée turque d’envahir le nord de la Syrie pour combattre les combattants kurdes.  Après avoir aidé les pays de la coalition occidentale à lutter contre Daesh, le peuple kurde, sans pays, se  retrouve une nouvelle fois trahi, cette fois pour les Etats-Unis et indirectement pour les Européens.
Si une trêve a été établie entre les USA et Erdogan ( !) et que l’armée turque s’est retirée temporairement du territoire, le pacte américano-turc ségrége une bande appartenant aux populations de Kurdes syriens le long de la frontière.
En outre, l’offensive turque a déchaîne l’antagonisme arabo-kurde, nourri par des années de ressentiment. Il y a quelque jours, une femme responsable politique kurde, Havrin Khalaf, 35 ans, a été capturée, torturée, puis tuée par les supplétifs d’Ankara. Cette exécution est emblématique du chaos qui s’est emparé de la Djézireh, la partie nord-est de la Syrie. Elle est aussi révélatrice de la fièvre sectaire déchaînée par l’attaque turque, et des risques d’éclatement qu’elle fait peser sur la complexe mosaïque communautaire de cette région, où Kurdes, Arabes, Assyriens et Turkmènes s’entremêlent.
Beaucoup des questions doivent encore être considérées pour essayer de comprendre ce qui se passe dans le Kurdistan syrien: une façon de donner notre solidarité avec ce peuple et sa lutte.

  • Quel est l’intérêt principal de la Turquie et d´Erdogan lors de l’invasion de la Syrie dans ce moment?
  • Pourquoi Erdogan ne se soucie pas de ce que l’Occident peut décider?
  • Pourquoi les États-Unis abandonnent-ils leur allié kurde en Syrie?
  • Quelle est la position de l’UE dans ce conflit?
  • Quel avenir pour les Kurdes de le Rojava, le Kurdistan syrien, s’ils perdent leur territoire dans lequel ils vivaient?
  • Quelle est la position du gouvernement syrien dans cette affaire?
  • Les femmes kurdes vont-elles lâcher leur révolution ?

Date

Déc 11 2019

Heure

18 h 30 min - 20 h 00 min

Tarif

Gratuit

Plus d'Infos

INSCRIPTION

Organisateur

Collectif des femmes
Téléphone
010/47.91.85
Email
info@collectifdesfemmes.be
INSCRIPTION